Si profondes que soient nos différences,

elles restent superficielles.

Et ce qui nous différencie est infime,

comparé à ce que nous avons de semblable.

La meilleure façon pour nous de vivre en paix, de nous estimer

et de nous aimer est donc de garder l’esprit fixé sur notre dénominateur commun.

Celui-ci porte un nom magnifique : l’Homme.

Dominique Pire


Notre histoire

L’association a été fondée en 1949 par Dominique Pire pour venir en aide aux réfugiés des pays de l’est, déracinés par la seconde guerre mondiale. Il avait secoué les consciences en ramenant au grand jour les oubliés de l’Histoire.

 

Il a reçu, en 1958, le Prix Nobel de la Paix.

 

Depuis, au gré de l’évolution géopolitique mondiale – coup d’état au Chili, génocide au Rwanda, guerre civile en Syrie... – l’Aide aux Personnes Déplacées reste fidèle aux valeurs de son fondateur : elle continue de soutenir les migrants en les aidant à faire entendre leur voix, à assurer le respect de leurs droits et met à leur disposition les moyens de se développer dignement tout en contribuant à la vie économique et sociale de leur pays d’accueil.


Dominique Pire

Né à Leffe, près de Dinant, le 10 février 1910, Dominique Pire rejoint à 18 ans l’ordre des Dominicains en entrant au couvent de la Sarte à Huy. Ordonné prêtre à Rome en 1934, il y poursuit un doctorat en théologie. Dès 1938, il crée à Huy un Service d’Entraide Familiale pour aider des familles en difficulté. En 1949, il découvre la misère des réfugiés de l’Est de l’Europe. Il fonde l’Aide aux Personnes Déplacées et développe trois secteurs d’activités : 18.000 parrainages, quatre homes pour des réfugiés âgés et sept Villages Européens destinés à des familles avec enfants.

 

Sans se soucier des barrières sociales, philosophiques, religieuses ou politiques, Dominique Pire rassemblera autour de lui les bonnes volontés de tous bords dans un vaste mouvement de solidarité qu’il baptisera l’ « Europe du Cœur ». Cette action lui valut de recevoir le Prix Nobel de la Paix neuf ans plus tard : le Père Pire le considérera comme une nouvelle responsabilité plutôt que comme une récompense, et s’en servira comme tremplin pour de nouvelles activités.

En 1960, Dominique Pire crée à Huy l’Université de Paix, où il enseigne le dialogue fraternel, chemin de paix, à des jeunes venus du monde entier. L’année suivante, après une visite officielle au Pakistan, où il découvre le problème du sous-développement, il fonde les Iles de Paix où ressortissants des pays riches et pauvres travaillent ensemble pour permettre à une population de faire les premiers pas de son développement. 1964 verra la création des Amitiés Mondiales. Il s’agit de favoriser le dialogue fraternel, par des échanges de correspondance, entre des personnes de nationalité, de race, de culture, de religion et philosophie différentes. Des milliers de personnes réagissent. Les Amitiés Mondiales centralisent les demandes de correspondance, en mettant les uns et les autres en contact. Un peu partout en Europe, 1968 est l’année de la contestation estudiantine. C’est aussi la répression du Printemps de Prague. Dominique Pire décide de venir en aide à des étudiants tchèques, opposants au régime, en les accueillant en Belgique. Cela aura été sa dernière action : il disparaît en janvier 1969.


Les autres associations fondées par Dominique Pire

Service d’entraide familiale

 

Dès 1940, le Service d’Entraide Familiale met à la disposition de familles en difficulté de la région hutoise des aides ménagères et familiales. Par la suite, ce type de travail est repris par des services d’aides familiales privés ou officiels. En 1981, pour faire face à de nouveaux problèmes, notamment la crise du logement, le SEF ouvre une maison d’accueil avec pour objectif l’insertion ou la réinsertion d’adultes et de familles en difficulté. Une seconde maison ouvrira en 1992. Le SEF reste de nos jours un lieu d’accueil, d’échange et d’écoute pour toute personne en difficulté, sans-abri ou en rupture de famille et d’amis.

Université de Paix

 

 

A son origine en 1960, l’Université de Paix se voulait un lieu de rencontre pour des jeunes du monde entier qui venaient s’y former au dialogue fraternel. C’était un lieu de partage intellectuel de savoirs et de cultures. Depuis plus de 20 ans, le travail concret de l’Université de Paix est axé sur la gestion positive des conflits.

Iles de Paix

 

 

Depuis 1962, l’ASBL Iles de paix travaille en partenariat avec des populations d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine déterminées à améliorer leurs conditions de vie de façon durable et responsable : il s’agit de les amener à acquérir une capacité autonome de développement. Parallèlement, l’association joue un rôle de sensibilisation aux questions de développement dans les pays du Nord.

Action Développement Parrainages Mondiaux

 

Issue de l'Aide aux Personnes Déplacées, ADPM a repris le programme " Parrainages Mondiaux " dès 2001. L'association développe aujourd'hui divers programmes de parrainages individuels ainsi que des parrainages projets dans le domaine de l'éducation et la formation professionnelle des enfants et jeunes réfugiés ou déplacés, au Liban, au Burundi et au Rwanda.